Ateliers et réunions connexes

Les ateliers et réunions connexes ci-dessous seront présentés dans le cadre de la conférence Wildland Fire Canada 2019.

Évaluation de l’exposition Intelli-feu – atelier technique

Date : Lundi 18 novembre 2019, de 14 h à 17 h

Instructrices :

  • Jen Beverly (Université de l’Alberta)
  • Elizabeth Chapman (Alberta Wildfire Management Branch)
  • Laura Stewart (Intelli-feu Canada)

Frais d’inscription : 75 $

* La participation à cet atelier est limitée aux participants inscrits à la conférence Wildland Fire Canada 2019. Visitez https://wildlandfire2019.ca/inscrivez-vous/ pour connaître les frais et les renseignements d’inscription à la conférence.

L’évaluation de l’exposition aux feux de végétation est un outil de planification qui permet de déterminer les endroits où les feux de végétation peuvent empiéter sur les zones valorisées ou vulnérables, comme les localités, les installations industrielles ou les endroits offrant un éventail d’avantages écologiques ou socioéconomiques. La méthode d’évaluation de l’exposition est décrite en détail dans une publication de recherche (Beverly et al. 2010, International Journal of Wildland Fire 19 : 299-313) et est expliquée en termes non techniques dans un nouveau livret Intelli-feu sur l’évaluation de l’exposition disponible sur le site Web d’Intelli-feu Canada.

Toute personne possédant des compétences de base en SIG peut aisément effectuer des évaluations de l’exposition à l’aide d’un logiciel de cartographie standard. Le processus nécessite relativement peu d’entrées de données et les cartes qui en résultent sont un puissant outil de communication qui peut être utilisé pour promouvoir et prioriser les mesures d’atténuation des feux de végétation et éclairer la planification stratégique des interventions en cas d’incendie.

L’objectif de cet atelier est de fournir des conseils pratiques pour la réalisation d’une évaluation de l’exposition. Dans la première partie de l’atelier, les participants apprendront les méthodes, les normes et les procédures utilisées pour effectuer une évaluation de l’exposition et seront initiés aux applications récentes de l’évaluation utilisées par l’Alberta Wildfire Management Branch et Intelli-feu Canada pour atteindre les objectifs organisationnels. Dans la deuxième partie de l’atelier, les participants feront une série d’exercices étape par étape pour réaliser une évaluation de l’exposition à partir d’un exemple d’ensemble de données.

Les participants doivent apporter leurs propres ordinateurs portatifs et logiciels de cartographie (p. ex., ArcMap ou R). Le coût des documents de cours, qui comprennent un guide de référence technique ainsi que de la documentation et des ressources supplémentaires est inclus dans les frais d’inscription.

Pour vous inscrire, visitez l’onglet Événements sur le site Web d’Intelli-feu Canada. Pour de plus amples renseignements, communiquez avec jen.beverly@ualberta.ca.

Veuillez noter que la participation à cet atelier est limitée à 20 participants. Ne tardez pas à vous inscrire.

Plan directeur pour une science des feux de forêt au Canada – renforcer la capacité scientifique nationale liée aux feux de forêt

Date : Jeudi 21 novembre, de 14 h à 17 h

Responsables de l’atelier :

  • Stacey Sankey, Service canadien des forêts sankey@canada.ca
  • Rhonda Burke, Service canadien des forêts burke@canada.ca
  • Suzanne Corbeil, Corbeil Consulting Inc.

Inscription : Pour vous inscrire à cet atelier, envoyez un message à l’adresse stacey.sankey@canada.ca  ou rhonda.burke@canada.ca

* La participation à cet atelier est limitée aux participants inscrits à la conférence Wildland Fire Canada 2019. Visitez https://wildlandfire2019.ca/inscrivez-vous/ pour connaître les frais et les renseignements d’inscription à la conférence.

Le Plan directeur pour une science des feux de forêt au Canada (2019-2029) a été publié en février 2019. Dirigé par le Service canadien des forêts, en partenariat avec les provinces, les territoires, les organisations autochtones, le milieu universitaire et d’autres organisations non gouvernementales, le Plan directeur présente un consensus national sur les priorités et les objectifs clés de la recherche canadienne sur les feux de forêt au cours des dix prochaines années. Il formule également 15 recommandations visant à orienter les investissements scientifiques, à attirer de nouveaux partenariats et à harmoniser les efforts de recherche nationaux.

L’apport et la participation de la collectivité ont été essentiels à l’élaboration du Plan directeur, et ils continueront d’être essentiels pour le faire progresser.  Au cours de cet atelier, les participants prendront part à des discussions avec animateur afin d’établir les prochaines étapes de la mise en œuvre du Plan directeur (à court et à moyen terme), de déterminer les possibilités de partenariat et de leadership et d’établir les priorités des recommandations du Plan directeur.

Veuillez noter que la participation à cet atelier n’est pas limitée et qu’il n’y a pas de frais d’inscription, mais que la capacité de la salle est limitée. Veuillez donc informer Stacey Sankey (stacey.sankey@canada.ca) ou Rhonda Burke (rhonda.burke@canada.ca) de votre intérêt rapidement!

La technologie satellite Rapid-Burned Area Mapping (R-BAM) pour appuyer les efforts d’intervention et de rétablissement en cas d’incendie de forêt

Date : Cet atelier a été annulé. Si vous souhaitez en savoir plus sur R-BAM, n’hésitez pas à contacter Jean-Simon Michaud (jsmichaud@hatfieldgroup.com) chez Hatfield Consultants.

Au cours des trois dernières années, la firme Hatfield Consultants a collaboré avec différentes agences de gestion des incendies de forêt du Canada afin de mettre au point des outils axés sur les technologies d’observation de la Terre par satellite pour appuyer les efforts d’intervention et de rétablissement pendant les incendies de forêt. L’algorithme Rapid-Burned Area Mapping (R-BAM) de Hatfield combine les données satellite Sentinel-2 et l’analyse par apprentissage machine afin de tracer les périmètres des incendies et de cerner les incendies en cours. Après avoir mené des tests avec le service des feux de forêt de Colombie-Britannique (BC Wildfire Service) pendant les saisons d’incendies de 2017 et de 2018, Hatfield a décidé d’offrir l’algorithme R-BAM gratuitement à toutes les agences de lutte contre les incendies de forêt du Canada (communiqué de presse de Hatfield).

L’algorithme R-BAM se sert du lieu et de la date des feux détectés (p. ex., détection de points chauds par MODIS/VIIRS), et télécharge et traite automatiquement des images satellites multispectrales Sentinel-2. Le traitement des images, l’apprentissage machine et le traitement géospatial permettent ensuite de fournir des cartes et des données géospatiales sur la zone brûlée, le périmètre de l’incendie et l’activité des feux. L’algorithme R-BAM a été créé en Python et est déployé en conteneur Docker.

R-BAM a été créé avec le soutien du Programme de développement d’applications en observation de la Terre (PDAOT) de l’Agence spatiale canadienne (ASC).

La gestion des enquêtes majeures en cas de feu de végétation

Date : Cet atelier a été annulé.

Malheureusement, les présentateurs ne peuvent pas se rendre à la conférence.

La présentation étoffée se base sur le partenariat actuel du gouvernement de l’Alberta entre la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et Agriculture et Foresterie Alberta et porte sur le mode de gestion des enquêtes majeures en cas de feu de végétation. La présentation de deux heures se concentre sur les nombreuses difficultés qu’une équipe d’enquête, une province ou un organisme doivent surmonter pendant le déroulement d’une enquête majeure et analyse plusieurs feux de végétation où Agriculture et Foresterie Alberta a collaboré avec la GRC afin de tirer les conclusions nécessaires. Deux enquêtes dignes de mention font ainsi l’objet d’une discussion, à savoir les enquêtes sur les feux de végétation de Slave Lake (2011) et de Fort McMurray (2016). Certains renseignements de l’une ou l’autre des enquêtes ne peuvent être divulgués, mais la discussion portera sur les nombreuses difficultés qu’une équipe d’enquête doit surmonter lorsqu’elle se penche sur un feu de végétation d’une grande superficie, et sur les solutions qui s’offrent à l’avenir aux organismes.

Prévoir le comportement du feu dans les combustibles de conifères modifiés grâce au système de pyrométrie des conifères

Date : Lundi 18 novembre 2019, de 14 h à 17 h

Responsable de l’atelier : Dan Perrakis, Service canadien des forêts (Centre de foresterie du Pacifique)

Inscription : Pour vous inscrire à cet atelier, veuillez écrire à  daniel.perrakis@canada.ca

* La participation à cet atelier est limitée aux participants inscrits à la conférence Wildland Fire Canada 2019. * Visitez https://wildlandfire2019.ca/inscrivez-vous/ pour connaître les frais et les renseignements d’inscription à la conférence. https://wildlandfire2019.ca/inscrivez-vous/

Cet atelier présente un nouveau schéma de modélisation du comportement du feu qui intègre de nouveaux modèles sur l’amorce des feux de cime et la propagation des incendies dans les forêts de conifères et de nouveaux modèles d’humidité propres aux peuplements. Provisoirement appelé « pyrométrie canadienne des conifères », ce schéma est un hybride entre le système canadien de prévision du comportement du feu et les systèmes sur l’amorce des feux de cimes et la propagation des incendies (Cruz et coll. 2003-5) qui incorpore les résultats de nouvelles recherches sur l’humidité des combustibles et l’amorce des feux de cimes. Le schéma combine une fonction simple d’estimation de propagation d’incendie en surface fondée sur les observations du système canadien de prévision du comportement du feu à un nouveau modèle d’amorce des feux de cimes (Perrakis et coll., en préparation) au moyen des équations de Wotton et Beverly (2007) pour améliorer les estimations de la teneur en humidité. Les systèmes sur l’amorce des feux de cimes et la propagation des incendies (Cruz et coll., 2005) sont adaptés de manière à représenter les conditions de danger élevé de feux de cimes. Il en résulte un système de modélisation fondé sur des données empiriques qui offre beaucoup plus de souplesse en ce qui concerne la structure des forêts de conifères que le système canadien de prévision du comportement du feu. Un simple outil de visualisation des scénarios utilisant la pyrométrie canadienne des conifères appelé FuelGraph permet aux utilisateurs de comparer le taux prévu de propagation et les seuils d’amorce des feux de cimes dans différentes conditions climatiques et avec différents combustibles.

Au cours de cet atelier, les participants seront initiés aux études ayant mené à l’élaboration du système de pyrométrie canadienne des conifères et à ses composantes et seront formés à l’utilisation de l’outil de visualisation FuelGraph pour prédire le comportement des feux. On s’attend à ce que les participants aient une certaine connaissance technique de la prévision du comportement des feux et de la Méthode canadienne d’évaluation des dangers d’incendie de forêt (MCEDIF). Les utilisateurs opérationnels devraient avoir suivi le cours avancé sur le comportement des feux de végétation (S-490) du CIFFC et les chercheurs et les consultants devraient compter plusieurs années d’expérience de travail avec le système canadien de prévision du comportement du feu (et/ou les systèmes sur l’amorce des feux de cime et la propagation des incendies) et comprendre son fonctionnement. Veuillez prendre note que le système présenté est toujours en cours d’élaboration et qu’il ne devrait pas être utilisé pour la prévision opérationnelle du comportement des feux.

Les participants à l’atelier doivent apporter un ordinateur portable. Une liste des logiciels recommandés sera fournie aux participants au moins une semaine avant l’atelier.

Veuillez noter que la participation à cet atelier est limitée à 20 participants. Il n’y a aucuns frais d’inscription. Les personnes souhaitant réserver leur place sont invitées à s’inscrire par courriel auprès de Dan Perrakis à daniel.perrakis@canada.ca.

Scroll to top